Déclaration de la section du PCF de Vannes

 Législatives 2017 :

la démarche unitaire des communistes de la section de Vannes

images

Comme partout en France, les communistes de la section du PCF de Vannes sont engagé.e.s dans la campagne de l’élection présidentielle, avec leurs arguments et leur programme, pour rassembler un maximum de suffrages sur la candidature de Jean-Luc Mélenchon.

Avec le même élan et dans le même esprit unitaire, nous souhaitons le plus tôt possible lancer la campagne des élections législatives dans nos circonscriptions. Nous n’acceptons pas, en effet, le climat présidentialiste qui tend à minorer l’élection de l’Assemblée nationale. Notre objectif est de construire une majorité à l’Assemblée nationale pour une vraie politique de gauche, alternative à la politique désastreuse du quinquennat et de la mandature précédente. Notre objectif est donc l’élection d’un maximum de députées et députés, porteuses et porteurs de cette volonté et de recueillir dans toutes les circonscriptions un maximum de voix.

Les communistes de la section de Vannes se félicitent que dans le Morbihan, un processus de construction commune avec les forces de la gauche alternative soit engagé, que les échanges au niveau départemental aient abouti à un large appel de toutes ces forces et à la décision de constituer un collectif départemental de campagne.

Nous exprimons par contre notre inquiétude de voir sur le terrain, des militant(e)s de la France Insoumise (F.I.) poursuivre une démarche isolée, s’en tenant à leur volonté de présenter des candidat(e)s dans toutes les circonscriptions avec le logo et la charte de F.I., excluant que la diversité des forces engagées (forces du Front de gauche comme le PCF, Ensemble, République et Socialisme, et citoyennes engagées et citoyens engagés) puisse être visible. Il ne peut y avoir de rassemblement sans le respect et la visibilité de toutes et tous. Dans l’esprit rassembleur qui nous anime, nous nous emploierons à faire respecter ces règles simples permettant des candidatures communes dans toutes les circonscriptions.

C’est avec cette intention et pour qu’aucune question ne reste dans l’ombre, que nous participerons à l’assemblée citoyenne de la 1ère circonscription convoquée à Ambon le samedi 21 janvier de 10 heures à 12 heures salle de réunion de l’Espace du Lenn et que nous appelons toutes celles et tous ceux (militantes et militants des formations du Front de gauche, de la France Insoumise., des associations, syndicalistes, citoyennes et citoyens), qui souhaitent être partie prenante de cette campagne à participer à cette assemblée pour débattre, donner leur avis sur les candidatures et les orientations et actions de la campagne et construire des décisions communes.

Vannes, le 13 janvier 2017.

image_pdfimage_print

Front de gauche et France Insoumise: Vers une campagne commune dans le Morbihan

 406780_443508759040492_936911887_n

 

Les militants du Front de Gauche et ceux de
France Insoumise du Morbihan se sont retrouvés lors d’une rencontre le 15écembre à Auray. L’objectif de cette réunion était de réfléchir à la meilleure façon de mener campagne pour la candidature de Jean-Luc Mélenchon à
l’élection présidentielle et pour les candidatures de transformation sociale et écologique aux élections législatives. Près de 80 personnes ont participé
au débat riche, cherchant les moyens de ces campagnes communes. A l’issue de deux heures et demie de discussion, l’assemblée a pris deux décisions, à une
très forte majorité, qui feront date :
Décision prise lors de la rencontre « Comité de liaison du FDG 56 » /
« Groupes d’appui de la France Insoumise ».
Près de 80 personnes provenant d’horizons divers (non-encartés, PCF, Ensemble !, République et Socialisme, France-Insoumise, syndicalistes, …) ont voté, à titre personnel, à une très forte majorité (deux abstentions et deux
refus de vote) le texte ci-après :
« Il est décidé :
– la création du Collectif de citoyennes et citoyens soutenant la
candidature de Jean-Luc Mélenchon à la Présidentielle et celles des candidats
communs aux législatives dans le département du Morbihan.
– L’organisation, avant fin janvier 2017, d’Assemblées citoyennes de circonscriptions formées pour l’occasion pour identifier les candidats communs. affiche60x80logophifranceinsouv3_page_2-300x300
image_pdfimage_print

Une seule candidature mais plusieurs voix pour rendre la parole au peuple!

Il est temps d’affirmer haut et fort que si l’on veut rendre au peuple sa souveraineté, l’élection présidentielle doit être considérée comme une étape pour ouvrir la voie à des élections législatives qui installent immédiatement un régime parlementaire.

Le Parlement présente des qualités dont ne peut se targuer aucune autre institution de la République. Il reflète les différentes composantes de l’opinion, permet leur expression et structure le débat démocratique. Loin d’être condamné à l’impuissance, un régime d’assemblée s’autorise à des mesures d’autant plus fortes qu’elles découlent, expressément et sans recours aux sondeurs, de choix majoritaires.

Que l’on cesse de nous jeter à la face le souvenir de la IVème République ! Tous les pays de l’Union Européenne, hormis la France, se sont dotés de régimes parlementaires sans que le fonctionnement de leurs institutions s’en trouve entravé. Sauf à croire que le bonapartisme est inscrit dans l’ADN de la France, pourquoi notre pays devrait-il faire exception ? 

Notre candidat, parce qu’il est le candidat de la gauche authentique qui entend oeuvrer pour une profonde transformation sociale et écologique, ne peut se contenter de proposer de vagues promesses. Il doit s’engager à rompre immédiatement avec le régime actuel de monarchie présidentielle, en rendant au Parlement son rôle souverain, pour en faire le centre de gravité de nos institutions, et confier la formation du Gouvernement au responsable de la majorité comme en période de cohabitation . Il doit annoncer que dès après son élection il organisera un référendum pour convoquer une convention pour la nouvelle Constitution de la VI ème République et qu’au plus vite soient organisées les élections législatives à la proportionnelle, seul système électoral qui sublime la démocratie, comme le démontrait si bien Jean Jaurès :«  …avec la représentation proportionnelle que nous proposons, toutes ces combinaisons sont impossibles. Chaque parti est sollicité et moralement contraint à engager sa propre bataille ; car chaque parti a quelque chance d’être représenté au Parlement. Il ne peut donc y avoir aucun mélange trouble, aucune manoeuvre suspecte. La doctrine socialiste comptera ses adeptes. La doctrine radicale comptera les siens. Les partis seront intéressés à s’organiser, à définir nettement leur idéal et leur méthode. Ce sera la magnifique propagande des idées ; ce sera l’éducation de toute la démocratie »

Le combat pour une démocratie renforcée impose une candidature unique porteuse  de cette construction démocratique accompagnée des portes paroles des différentes forces politiques et des groupements de citoyens qui entendent participer à cette démarche.

Une seule candidature mais plusieurs voix.

2728-art_300200_-l1-1036-l2-1036-4924_0
Jean-Pierre Fourré

Jean Pierre Fourré. Ancien Vice-Président de l’Assemblée Nationale, Député de Seine et Marne de 1981 à1993.

et

 Pierre Carassus.Maire honoraire de Vaux le Pénil. Député de Seine et Marne de 1995 à 2002. 

image_pdfimage_print

Le collège Montaigne est muré!

Voilà le symbole de l’enseignement public à Vannes20160916_195025  
Dans son » mot »de rentrée,M le Président du Conseil départemental parle du Morbihan,ce « paradis offert aux touristes,les atouts exceptionnels pour attirer davantage les nouveaux résidents..
Puis: « Nous avons à coeur que sur le plan matériel,les collégiens morbihannais travaillent dans de bonnes conditions… »
Malgré l’ouverture,enfin,du collège d’Elven et la reconstruction du collège Brizeux de Lorient,voici l’image qu’il nous reste aujourd’hui du collège public de Kercado Cliscouet Conleau.
Un bâtiment aveugle et baillonné sous de faux prétexes de rentabilité ou de mixité insuffisantes!

20160916_195020


Un collectif de parents,habitants,des élus,des associations de parents d’élèves se sont pourtant mobilisés pour défendre le service public d’éducation et l’accueil des jeunes dans cet établissement de proximité,indispensable à la vie du quartier et à la continuité de la vie scolaire.Beaucoup,dans le quartier,découvrent seulement le problème.
Encouragés par la prudence du Maire de Vannes,qui se borne à constater que l’offre scolaire existe dans le quartier,même si elle est privée et payante..le Conseil Départemental et les services de l’Education de moins en moins nationale,motivés par le même objectif de « répartition de moyens » au lieu de celui du service public au service des jeunes,ont décidé la fermeture de cet établissement,et proposé la répartition des collégiens du secteur dans un autre établissement de la ville…
Nous avons les touristes,nous avons les nouveaux résidents,les nouveaux projets d’Hôtels 4 étoiles( et le refus de construire du logement social )sur la rive gauche du port etc…
Mais laisserons-nous disparaître l’école publique à Vannes?


J.Trovel

PCF.Front de gauche

Vannes

image_pdfimage_print

Plus d’argent pour le Tribunal de Vannes!

« Incroyable »…et pourtant..

Le tribunal de Vannes n’a plus les moyens de fonctionner: Les factures s’accumulent: gaz électricité,gardiennage,affranchissements:Il faut ,pour éviter les huissiers,se livrer à une comptabilité de « cavalerie ».

« tribunal-de-vannes Dès le mois d’octobre,nous ne pourrons pas payer nos fournisseurs avant février ou mars 2017! » affirme la Présidente du tribunal.

Elle ajoute: « Clairement,l’Etat ne donne pas à la Justice,les moyens de fonctionner correctement »

Après la destruction des tribunaux de proximité de R.Dati,ministre de N.Sarkozy,c’est au tour du gouvernement Valls,sous la présidence de F.Hollande de sacrifier le service public et régalien,de la Justice,au nom d’une politique d’austérité,infligée à nos pays par l’Europe  libérale.

Encore un renoncement qui fragilisera encore plus le Pacte Républicain,remettant en cause les principes de Liberté,Egalité et Fraternité.

« Selon que vous serez puissant ou misérable… »

Photo Ouest-France

image_pdfimage_print

Nuit Debout à Vannes: Solidarité avec les migrants.

 Le collectif Nuit Debout de Vannes interpelle la population à propos des migrants disparus en Méditerrannée20160702_111602

Vêtus de noir et d’un gilet de sauvetage,les militants du collectif ont traversé la ville de Vannes ce samedi matin 2 juillet,de la place  Le Brix à l’esplanade du port,en passant par le marché..

 Distribuant des tracts,et traçant symboliquement les corps des migrants disparus en mer,ils ont interpellé les passants,en s’allongeant au sol,en chantant,en disant des poèmes ou en dénonçant haut et fort,les contre-vérités véhiculées par les dirigeants européens,des responsables politiques ou des médias,sur l’afflux massif des « étrangers »

Cette action,toute en symboles et destinée à faire s’interroger la population sur les manquements graves de l’Europe,cadenassée,et irrespectueuse des Droits de l’Homme,s’est achevée par un hommage aux hommes aux femmes et aux enfants sous forme de fleurs jetées dans le port.20160702_105532

image_pdfimage_print

Le 17 juin, Casseroles debout !

Face à un gouvernement sourd,et malgré des milliers de personnes dans la rue,pour réclamer le retrait de la loi El Komri,depuis 4 mois..des citoyennes et citoyens vannetais,inspirés par les mouvements nationaux: »Nuit Debout », »Casseroles Debout »,ou encore, »onvaut mieuxque ça » ont organisé un concert de casseroles et autres objets sonores,sur les marches de la mairie de Vannes.

Toutes les formes d’expression doivent être valorisées afin de faire entendre notre opposition à cette loi libérale que le gouvernement tente d’imposer,au mépris de l’expression majoritaire de la population et en absence de majorité au parlement.

On ne lâchera rien!

 

 

13417595_1047503631995961_8312852874905065724_n

image_pdfimage_print